Manifesto

L’intérêt général n’est pas la seule responsabilité des pouvoirs publics. Chaque jour, grandes et petites entreprises,  start-ups,  laboratoires de recherche, associations, mutuelles, coopératives  et fondations créent et soutiennent des projets et des activités au service de l’intérêt général.

Ces acteurs participent à l’émergence d’un nouvel entrepreneuriat, sans doute moins spectaculaire mais plus humain, plus solidaire et plus efficace, un entrepreneuriat ambitieux mais réaliste, engagé pour créer de la richesse qui profite à tous, y compris aux plus exclus.

 

L’engagement de tous ces acteurs, sur tous les continents, est pressé par l’urgence.   Urgence économique : 7  personnes sur 10 vivent avec moins de 10$ par jour, et bien que l’extrême pauvreté recule les inégalités économiques n’ont jamais été aussi  importantes : 192 millions de personnes sont  sans emploi. Urgence environnementale : un  quart des décès mondiaux sont imputables  à un environnement insalubre et pollué ; en
à peine 40 ans les populations d’animaux  sauvages ont diminué de moitié. Le  réchauffement climatique s’accélère.

 

Pour autant, les défis d’aujourd’hui sont un puissant vecteur d’innovation,  offrent de nouvelles opportunités et
transforment notre manière de voir le monde. 

 

L’agriculture durable offre des conditions  de travail décentes, une alimentation saine tout en préservant les milieux
naturels. L’économie circulaire rapproche consommateurs et producteurs, mobilise les ressources locales et dynamise les territoires. Le tiers de la jeunesse mondiale vivra en Afrique en 2050, les futurs leaders d’une croissance soutenable y émergeront. Dans les pays développés, 1 personne sur 3 aura plus de 60 ans en
2050, faisant de l’innovation au service de toutes les générations un immense champ des possibles. La moitié de l’humanité est désormais connectée à internet, démultipliant les occasions d’accès à une information pluraliste et à l’exercice de la citoyenneté.

L’entreprise est le lieu d’innovation pour répondre à ces enjeux contemporains : les start-ups se multiplient et représentent 12% des créations d’emploi en France, un nouveau métier sur deux en Europe est inventé par des start-ups, les départements “RSE” des entreprises sont désormais la norme, l’économie sociale et solidaire
emploie plus de 14 millions de personnes dans l’Union européenne.

 

Jamais le besoin de répondre aux défis de notre siècle n’a autant gouverné l’audace de créer, d’innover, d’entreprendre.

 

Jamais autant de coopérations, de synergies, d’entraide n’ont permis aux idées de se réaliser. Rien qu’en France, 9 400 start-ups se lancent chaque année, accompagnées par près de 880 structures. Les pépinières louent des espaces, les couveuses encadrent à la création, les incubateurs accompagnent le développement et les accélérateurs permettent le changement d’échelle.Mais cette profusion peut être source de confusion pour qui veut soutenir et prendre part à cet écosystème. Les offres paraissent cloisonnées, la mesure de leur impact est inégale.

 

Ce dynamisme entrepreneurial cache aussi une autre réalité. D’un côté, les startups créées le sont majoritairement par des hommes, l’écosystème des start-ups compte seulement 10% de fondatrices en France et moins de 17% à l’international. De l’autre, au-delà du mythe des entrepreneurs autodidactes, 94% des dirigeants de startups ont au moins un master.

On ne peut se satisfaire de ces constats.
  • Favoriser autour du monde un entrepreneuriat s’inscrivant dans la recherche de l’intérêt
    général.

  • Œuvrer en faveur d’un accompagnement professionnel et à l’impact démontré pour les entrepreneurs

  • Développer l’entrepreneuriat de celles et ceux aujourd’hui sousreprésentés dans la création d’entreprises

  • Rassembler la communauté des acteurs de l’accompagnement afin qu’investisseurs, entreprises et institutions
    partageant une même vision de l’entreprise au service de l’intérêt général puissent démultiplier leur impact

  • Mettre en réseau les lieux d’accompagnement autour du globe afin que les entrepreneurs à impact positif
    puissent s’entraider, se challenger et partir à la conquête de nouveaux marchés

  • Contribuer à l’émergence de futures licornes de l’entrepreneuriat social.

Ensemble, impulsons le changement !